Politique

UE : Le conflit du Haut-Karabakh est au centre de notre attention

12:40 13-01-2018

UE : Le conflit du Haut-Karabakh est au centre de notre attention

« Le conflit du Haut-Karabakh est au centre de l'attention de l'Union européenne », c’est ce qu’a été indiqué dans la déclaration du représentant de l'UE auprès de l'OSCE, en réponse à la déclaration du ministre italien des Affaires étrangères Angelino Alfano, lors du Conseil permanent de l'OSCE à Vienne le 11 janvier, rapporte l’APA.

La déclaration note également que les conflits prolongés en Géorgie et en République de Moldavie, ainsi que le Haut-Karabakh est toujours au centre de l'attention de l'Union européenne et l'UE apprécie hautement l'engagement de l'Italie à renforcer les efforts de l'OSCE dans la résolution de ces conflits.

 

Le représentant ajoute que l’UE apprécie énormément l'attention constante portée aux aspects humanitaires des situations de conflit, qui continuent d'être des plus préoccupants.

 

Notons que Angelino Alfano, président en exercice de l'OSCE, ministre italien des Affaires étrangères a déclaré lors du Conseil permanent de l'OSCE à Vienne le 11 janvier que l'Italie continuera à soutenir à soutenir les efforts des coprésidents du Groupe de Minsk pour une solution pacifique au conflit du Haut-Karabakh. Il a souligné que pendant sa présidence, l'Italie a l'intention d'intensifier le dialogue entre les Etats membres de l'OSCE, qui est l'un des principes clés.

 

Le conflit du Haut-Karabakh est entré dans sa phase moderne en 1988, sur la base des revendications territoriales de la RSS d'Arménie contre la RSS d'Azerbaïdjan.

 

Une guerre féroce a éclaté entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, en 1991-1994, pour la région du Haut-Karabakh de l'Azerbaïdjan. A la suite de la guerre, 20 pour cent du territoire de l'Azerbaïdjan - Haut-Karabakh et 7 districts adjacents (Latchine, Kalbajar, Aghdam, Fuzouli, Jabraïl, Goubadli, Zangilan), ont été occupés par les forces armées arméniennes, plus d’un million d’Azerbaïdjanais sont devenus des réfugiés et des personnes déplacées internes. Les opérations militaires ont pris fin par un accord de cessez-le-feu signé entre l'Azerbaïdjan et l'Arménie, en mai 1994 à Bichkek.

 

Le Groupe de Minsk de l'OSCE est engagé dans le règlement du conflit du Haut-Karabakh. Le GdM est créé lors de la réunion du Conseil ministériel de l'OSCE (anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE)) à Helsinki, le 24 mars 1992. Le Groupe inclut l'Azerbaïdjan, l'Arménie, la Russie, les Etats-Unis, la France, l’Italie, l'Allemagne, la Turquie, la Biélorussie, la Finlande et la Suède.

 

Par ailleurs, le Groupe de Minsk de l'OSCE dispose une institution de coprésidence, composée de la Russie, des Etats-Unis et de la France, qui a commencé à fonctionner en décembre 1996.

 

Les résolutions 822, 853, 874 et 884 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui ont été adoptées dans des intervalles courts en 1993 et ​​d’autres résolutions adoptées par l'Assemblée générale des Nations Unies, l'APCE, l'OSCE, l'OCI et d'autres organisations exigent le retrait immédiat et inconditionnel des troupes arméniennes du Haut-Karabakh.



© APA 2018